Page 1 sur 1

[Réparation] - Vidéo-projecteur HITACHI CP S235

Posté : 24 oct. 2010, 22:06
par Krapoutchik
Hello tous,

Alors aujourd'hui qu'avons nous dans notre besace...

Ah... qu'est ce que c'est que ce truc tout pété ?

Un vidéo projecteur mais... euh... comment dire... il en manque des bouts ! Et c'est quoi ce bruit de maracas quand on le retourne ?

Je me demande si ça vaut le coup de tenter quoi que ce soit... et oui, à l'origine, ce vidéo-machin (je l'appelerai vidéo-projecteur quand il marchera... ou pas!) était suspendu au plafond et ben... il est bêtement tombé par terre, d'où le capot éclaté et bien sûr la lampe à 300 Euros en miette !
lampe1.JPG
On aperçoit les débris de verre au fond du réflecteur, à gauche une lentille qui se clipse devant le réflecteur.
Bon, inventaire...
J'enlève la lampe (enfin ce qu'il en reste) et met le bousin sous tension et... rien !
Démontage du capot, enfin démontage est un bien grand mot car il ne tient plus...

Ah normal, le micro switch on/off est à moitié arraché et un autre switch est manquant, en passant, il manque aussi la trappe de fermeture sous la lampe et le filtre à air.
Pour ces 2 derniers éléments il va falloir bricoler pour shunter la sécurité de la trappe de lampe et la détection de filtre à air encrassé.
carter1.JPG
Carter éclaté, switchs arrachés, lampe en miette mais l'optique semble correcte.
Re-mise sous tension, un petit bout de fil pour simuler le bouton on/off et...ah... ! la led de témoin de tension passe au vert puis au rouge clignotant.
Un petit coup d'œil sur la doc téléchargée sur internet et ce clignotement veut dire que la lampe est HS, merci ça je le savais !

Au moins c'est bon signe et le début du commencement de l'amorce d'un truc qui pourrait peut-être refonctionner un de ces jours !

Prochaine étape:

Démontage total pour accéder au ballast de la lampe et trouver le moyen de faire croire au vidéo-machin que la lampe fonctionne bien.
Le but est de mettre provisoirement une lampe halogène pour voir si la partie vidéo n'a pas pris un coup, il y a en effet 3 petits LCD (un par couleur) qui forment l'image et si un seul de ces lcd est fêlé ou a bougé sous le choc, bye bye... direction poubelle (après récupération des composants intéressants !).
Si l'image se forme correctement alors là je pourrais aller plus loin et envisager d'acheter une lampe HQI à 30 euros, la monter dans le réflecteur d'origine (après gros travail d'adaptation) et remettre en route le ballast d'origine.
alim1.JPG
Le ballast est caché à l'intérieur de l'alimentation (en haut au centre).
12 millions de vis plus tard et après démontage de l'alimentation et analyse du ballast, il y a 3 opto-coupleurs, 2 qui reçoivent des ordres de la carte mère en direction du ballast et 1 du ballast vers la carte mère, c'est donc certainement celui là qui signale à la carte mère que la lampe est allumée. Cet opto-coupleur est raccordé à la carte mère par l'intermédiaire d'un connecteur , je repère sur quels fils le signal est acheminé et, à l'aide d'un strap sur la carte mère, je simulerai le fonctionnement de l'opto. Bon, ça c'est la théorie, pour la pratique on verra plus tard.
Ah... j'oubliais... il y a aussi un bout de circuit imprimé du ballast qui est cassé, décidément ça commence à faire beaucoup, le défi augmente !

Remontage en cours....
tunel optique1.JPG
En cours de remontage, la partie noire est le système optique, on aperçoit les nappes de commande des 3 LCD, à droite, l'emplacement de la lampe et de sa ventilation. En haut à gauche le petit cercle rouge montre un bout du capot supérieur encore accroché à sa vis tel un bernique à son rocher !
Remontage terminé, je n'ai pas remonté le switch de présence de la trappe de protection de la lampe puisque je ne l'ai pas.
remontage1.JPG
Y'a plus qu'à !
Il me reste à :
1- Ressouder des switchs à la place de ceux manquants ou abimés.
2- Souder un strap sur le connecteur de commande du ballast.
3- Souder un petit strap sur le connecteur de présence de la trappe de protection de la lampe.
4- Installer temporairement une lampe halogène pour voir si l'ensemble optique et les lcd n'ont pas souffert dans la chute.
5- Si l'image est OK , acheter une lampe de type HQI et l'installer dans le réflecteur après l'avoir retravaillé à coup de Dremel !
6- Le ranger dans un coin car je ne vois pas trop ce que je peux en faire mais je me serais bien amusé !

Et voilà

Un switch un peu trop gros !
switch1.JPG
Gros plan sur les différents straps à effectuer pour shunter les sécurités.
strap1.JPG
La lampe halogène standard installée à la place de celle d'origine, c'est une 50 W 220 V.
Coup de chance... elle a quasiment le même diamètre et j'ai pu la coincer dans le porte-lampe d'origine à l'aide de 2 petits bouts de ferraille.
halogene1.JPG
Ta da !!
Bon le résultat n'est pas terrible mais la lampe fait 50W au lieu de 170W, et, à l'inverse de la photo, l'image est nette et n'a pas d'abération chromatique mais elle manque vraiment mais vraiment de luminosité, le projecteur est à environ 1m50 du mur en papier peint moucheté, on ne peut pas dire que les conditions soient idéales.
final1.JPG
Il ne me reste plus qu'à mettre la main sur une ampoule HQI de 150 à 200 Watt.

Krapoutchik

Re: Réparation d'un vidéo-projecteur HITACHI CP S235

Posté : 26 oct. 2010, 22:28
par Krapoutchik
Remontage terminé, il ne reste plus qu'à faire chauffer le fer à souder !

Atchao

Re: Réparation d'un vidéo-projecteur HITACHI CP S235

Posté : 30 oct. 2010, 22:21
par Krapoutchik
Et voili et voilou....

Rajout de photos.

Le vidéo-projecteur fonctionne, finalement je n'ai pas eu de galère, même la lampe d'essai s'est installé quasiment toute seule et sans trop de soucis.

Maintenant il ne me reste plus qu'à faire des tests de fonctionnement du ballast pour voir si la haute tension d'amorçage (1500v) et la tension de maintien de l'arc (70V) sont OK.

Atchao !!