[Tuto] - Que peut-on faire concrètement face à une panne de disque dur?

Questions génériques informatiques, vos tutoriaux ou vos astuces de restaurations...

Modérateurs : Membres WDA, Modérateurs complets

Nodoka75
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 27
Enregistré le : 31 mars 2013, 11:33
Collectionneur (-euse) ? : Oui

[Tuto] - Que peut-on faire concrètement face à une panne de disque dur?

Message non lupar Nodoka75 » 01 avr. 2016, 19:51

Première chose à faire, démarrer avec un autre système pour tenter de voir le disque, avec un Linux sur clé USB ou sur CD/DVD, par exemple.

Si aucun système ne reconnaît le disque, le brancher en interne dans un PC et aller voir dans le BIOS (ou l'EFI). Si le BIOS ne le reconnaît pas non plus, ça ne sent pas bon... A ce stade, c'est probablement une panne matérielle, les logiciels de type Recuva, Easy Recovery, etc. ne seront donc d'aucune utilité.

Dans le cas où le disque démarre mais produit des sons bizarres, on ne peut rien faire soi-même : l'axe des plateaux peut être voilé et/ou les bras supportant les têtes tordus. A moins d'avoir accès à une salle blanche, ne jamais chercher à ouvrir un disque dur, c'est signer son arrêt de mort.

Si les plateaux du disque HS ne tournent pas, tout n'est pas perdu si on dispose d'un autre disque du même modèle : l'idée étant d'intervertir les cartes électroniques. On met la carte du disque sain sur celui HS, et on regarde ce qu'il se passe quand on le branche.

- S'il reste inerte, c'est le moment de choisir si on recourt à une société de récupération de données, ou de mettre le disque au rebut.

Je n'ai pas encore eu recours à ce genre d'entreprise, ne pas hésiter à consulter leur tarification. Si les tarifs sont fonction de la taille des données récupérées, on peut tenter de zapper le plus volumineux, les musiques et les vidéos, si on peut les obtenir autrement. Evidemment ce n'est pas la même histoire si on en crée ^^

- Si les plateaux tournent, c'est un bon début. Si le BIOS détecte le disque, puis le système, encore mieux ^^ Mais ce n'est pas encore le moment de crier victoire...

Dans le meilleur des cas le disque est comme neuf ^^ Si non, jusqu'à récemment, les logiciels de récupération de données pouvaient entrer en action à ce stade. Aujourd'hui, les disques récents ont un numéro unique, un simple échange de carte électronique ne suffit pas pour qu'ils soient opérationnels... Pour eux, il faudra sortir l'artillerie lourde, si on en dispose bien sûr ; en procédant de cette façon j'ai pu sauver un HDD ^^ Voir le cas pratique plus loin.

Dans ce cas les logiciels de récupération n'entrent en lice qu'une fois l'opération à coeur ouvert effectuée, si ça ne suffit toujours pas. En dernier ressort, il est toujours possible de recourir à une société de récupération de données.






Cas pratique : Disque dur externe Seagate non reconnu.


Analyse

Je le démonte, ouf, à l'intérieur c'est un assemblage standard, et non un disque intégrant l'interface USB à même le PCB : on va pouvoir tester séparément le disque et le boîtier. RAS pour ce dernier, il se porte comme un charme avec un autre HDD.

Pour le disque, pas de surprise, c'est un Seagate, série 7200.12, qui ne démarre pas, ses plateaux ne daignent même pas tourner.
tof HDD

Certains modèles sont connus pour avoir une fiabilité douteuse. Ce modèle (ST3500418AS) semble particulièrement touché : problèmes d'alimentation, pertes des données à cause de l'utilisation d'un revêtement magnétique des plateaux de mauvaise qualité... Pour ce dernier point, même les entreprises de récupération de données pourraient être impuissantes! Décidément les nuages s'accumulent...

Bon, la carte électronique peut se retirer sans risquer de faire entrer l'air dans le disque, je peux donc la retirer pour l'examiner. Les plateaux des disques sont assemblés en salle blanche, car aux densités de données atteintes, la poussière compromettrait la précision du placement des têtes et par conséquent non seulement les performances s'effondreraient, mais surtout l'intégrité des données ne pourrait plus être garantie! Faire entrer de l'air dans le disque lui serait donc fatal ; seules les entreprises de récupération de données disposant de salles blanches pourraient encore y faire quelque chose.

Revenons à mon disque malade. Côté composants, c'est un vrai champ de bataille, rien ne le laissait deviner de l'autre côté... Plusieurs composants ont été endommagés :
- Une diode dans le circuit 12V

Detail_12V_tour.jpg


- Une des puces du chipset, il y a carrément un trou!

Detail_ChipsetB_tour.jpg



Il y a donc une panne au niveau de l'alimentation, une autre au niveau du contrôleur lui-même, et je ne serais pas étonné si d'autres composants étaient endommagés de l'intérieur. Autant partir d'une autre carte. D'après mes recherches, c'est exactement ce qui peut se produire quand on utilise une alimentation autre que celle fournie, ou du moins inadaptée. J'ai d'alleurs écrit un tuto pour éviter cela au maximum ici :
viewtopic.php?f=13&t=2455



Chirurgie

Au bout de quelques temps j'ai pu mettre la main sur un modèle identique, vendu comme fonctionnel... Sauf que non, rhaaa! J'installe tout de même la carte du nouveau disque sur mon patient, je branche, et... J'entends les plateaux tourner, le disque démarre. C'est un bon début ^^

Depuis la série 7200.11, Seagate donne un numéro unique à chacun de ses disques produits. Remplacer une carte par une autre ne suffira donc pas. Sur ce .12, le numéro est stocké dans une EEPROM. Je dois donc transplanter l'EEPROM du patient sur la carte "saine". C'est le moment de sortir mon fer à souder! Sur ce modèle l'EEPROM se trouve à cet endroit:

Detail_EEPROM_tour.jpg


Vu l'état de la carte HS, je n'allais pas m'amuser à ressouder l'EEPROM de la carte donneuse sur celle-ci... Evidemment, il ne faut abîmer ni l'EEPROM ni la carte, sous peine de réduire mes efforts à néant. Ayant déjà eu affaire à des puces avec ce package, je n'ai pas rencontré de difficulté particulière. Je réassemble le disque et le rebranche, le disque démarre toujours. Je rééteins et cette fois-ci je branche la nappe des données. Le moment de vérité approche... :pray: :pray: :pray:



Vérifications

Le BIOS de mon PC détecte le disque et l'identifie correctement, prouvant que le contrôleur fonctionne. Ceci validé, je démarre complètement le PC ; j'arrive sur ma session, j'ouvre mon gestionnaire de disque, le Seagate est bien là, avec une partition NTFS correspondant à la totalité du disque. Ca sent bon tout ça ^^ Voyons maintenant s'il y a des données sur la partition, et dans quel état...

J'ouvre mon explorateur de fichiers, je vais sur le disque... Pas d'aberration dans les noms de fichiers et de répertoires. J'ouvre quelques documents au hasard sur le disque... Victoire! Tout est lisible et sans provoquer de plantages, les données sont donc intactes!

:party:

Il ne me reste plus qu'à remonter le disque dans son boîtier, et le rendre à son propriétaire. Vu les casseroles que traîne ce modèle, je recommande fortement de copier les données sur un autre disque rapidement,




Pour info, voici le lien expliquant comment démonter ce disque externe:
http://www.gearhack.com/myink/ViewPage. ... isassembly
Modifié en dernier par Casio le 04 avr. 2016, 08:58, modifié 1 fois.
Raison : Modif. par Casio : Nomenclature du titre.

Retourner vers « Classe Info, Restauration, Tutoriaux... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité