[COLLECTION WDA] - POQET THE POQET PC model. PQ0184

Discussions sur les anciens P.Cs (8088 à 80586), les propriétaires, les systèmes de l'époque et autres...

Modérateurs : Membres WDA, Modérateurs complets

Avatar du membre
Zurmff
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 434
Enregistré le : 14 sept. 2004, 08:09
Collectionneur (-euse) ? : Oui
Contact :

[COLLECTION WDA] - POQET THE POQET PC model. PQ0184

Message non lupar Zurmff » 30 nov. 2007, 17:45

SCIENCE & VIE MICRO n°72 - Mai 1990 - Pages 92 à 94 a écrit :POQET PC

Un vrai PC dans la poche

Le rêve est vraiment devenu réalité. Le Poqet PC est le premier ordinateur compatible avec l'IBM PC qui tient dans la poche.
Il a pourtant un écran normal, un clavier de 77 touches, intègre 640 Ko de mémoire morte et pèse moins de 500 g.
Malheureusement, pour un prix de plus de 13 000 Frs HT, cette prouesse technologique pleine d'astuces offre une lisibilité faible et un clavier très capricieux. Poqet, constructeur américain, promet d'apporter de sensibles améliorations, la machine testée n'étant qu'un prototype. De toutes façons, le Poqet PC, après le Portfolio d'Atari - aux caractéristiques plus limitées mais aussi beaucoup moins cher - ouvre la voie de l'ordinateur personnel de tous les instants.


Capture d'écran 2015-03-18 17.33.27.png
Le POQET offre un clavier complet et un écran graphique à la norme CGA.
Les touches sont de taille standard, mais leur espacement est considérablement réduit.
Capture d'écran 2015-03-18 17.33.27.png (423 Kio) Vu 1604 fois


MATÉRIEL TESTÉ :
Prototype, avec une mémoire vive de 512 Ko, clavier QWERTY, une carte amovible de mémoire vive de 64 Ko et une carte amovible contenant Lotus 1.2.3 version 2.2 en anglais. Câble série et logiciel de liaison Pogetlink.


PREMIER regard et premier choc :
le Poqet PC porte bien son nom.
Pour la première fois, un ordinateur complet, ayant MS-DOS comme système d'exploitation, tient vraiment dans la poche. Pourtant, a priori, vu sa
taille de cassette de magnétoscope, on a du mal à croire qu'il est compatible avec l'IBM PC ! Mais ce n'est pas la taille qui fait la malice, et dès l'ouverture, on comprend que la simplicité de sa conception en est un des atouts majeurs : clavier de 77 touches, écran à cristaux liquides incroyablement plat de 25 lignes de 80 caractères, et de part et d'autre du boîtier, deux petites trappes coulissantes permettant d'insérer des cartes de mémoire amovibles. A l'arrière, un connecteur unique ouvre l'ordinateur sur le monde extérieur.
Avec le Poqet PC, la miniaturisation atteint une limite. Comment, sur un support aussi petit, peut-on concevoir un clavier qui reste utilisable ? Comment ne pas être tenté de réduire la taille des touches, ou d'en limiter le nombre en multipliant les touches à usage multiple ? Sur le Poqet, ces deux défauts ont été évités : les touches, au nombre de 77, sont de dimensions normales - des carrés de 13 mm de côté. Mais, pour tenir dans une largeur hors tout de 21 cm, elles doivent être extrêmement rapprochées les unes des autres. Par exemple, la première ligne comportant les dix caractères Qwertyuiop mesure ici 15 cm contre 19 cm sur un clavier normal.
Il est donc pratiquement impossible de taper avec les dix doigts, et on en reviendra rapidement à une frappe de débutant, avec deux doigts sur le clavier et les pouces sur la barre d'espacement.
Heureusement, les touches à usage multiple ont, autant que possible, été évitées, seules les touches de déplacement rapide et le pavé numérique nécessitant une touche de fonction spéciale. Les dix touches programmables sont disposées horizontalement. La qualité du clavier, en revanche, n'est pas à la hauteur de cette disposition judicieuse. Les touches s'enfoncent correctement de quelques millimètres, mais semblent mal fixées sur le clavier. Ce manque de rigidité du mécanisme provoque des fautes de frappe, et donne à la machine un aspect amateur, indigne de son prix. Le constructeur est parfaitement conscient du problème, et promet de revoir la conception du clavier sur les modèles de série.

Des cartes magnétiques

L'écran est lui aussi d'une densité exceptionnelle. Mais ce qui est un défaut pour un clavier est plutôt une qualité pour un écran. Il a sensiblement la même largeur (17 cm) que celui du Macintosh, avec une définition graphique supérieure (640 points). Sa hauteur n'est que de 6,5 cm, ce qui est vraiment très petit pour afficher 25 lignes de texte. Ainsi les lettres sont-elles difficilement lisibles alors que les graphiques sont très propres, à condition toutefois de se contenter de la norme CGA (640 par 200 points). En bas de l'écran, une ligne supplémentaire affiche toute une série d'indicateurs d'état : majuscule, clavier numérique, alarme, verrouillage du clavier, état de la batterie, unité de mémoire de masse
active... Pour économiser du courant, l'écran n'est pas rétro-éclairé, et son contraste est médiocre, quel que soit le réglage. Il faut donc s'assurer de bonnes conditions d'éclairage pour travailler confortablement. Il faut noter que le Poqet PC s'ouvre complètement, comme un livre, et qu'il est possible de travailler avec l'écran à plat sur le bureau.
La mémoire du Poqet est composée de cartes magnétiques amovibles, celle de droite étant considérée comme le volume A, et celle de gauche comme le volume B.
Ces cartes peuvent être, soit des mémoires mortes contenant des programmes, soit des mémoires vives. Leur capacité est de 32 Ko, 64 Ko, 128 Ko ou 512 Ko. Poquet pense être en mesure de livrer des cartes de I Mo dans le courant de l'année, et dans un avenir plus lointain, de 16 Mo. Du point de vue logique, les cartes magnétiques sont considérées par le système d'exploitation comme des disquettes, qu'il est possible de formater et de protéger en écriture. A l'intérieur, une pile bouton au lithium assure l'alimentation électrique de
la mémoire. Ces cartes sont conformes à la norme fixée par le JEIDA (Japanese Electronic Industry Design Association), qui regroupe les principaux constructeurs japonais.
Pour l'instant, les cartes mémoire amovibles sont un support cher.

Capture d'écran 2015-03-18 17.50.39.png
La mémoire de masse du Poqet est constituée de cartes amovibles.
Les cartes de mémoire morte contiennent des logiciels comme Lotus 1.2.3 ou Wordperfect.
Capture d'écran 2015-03-18 17.50.39.png (325.66 Kio) Vu 1604 fois


De grands noms du logiciel

Comme toute mémoire morte, les cartes magnétiques peuvent contenir des logiciels. Bien entendu, le procédé n'en est encore qu'à ses débuts, et les titres disponibles sont peu nombreux. Pourtant, ceux dont dispose déjà le Poqet - en version américaine - sont assez intéressants. Par exemple, Lotus a édité 1.2.3 version 2.2 et Agenda. On trouve aussi le tableur Lucid 3D, les traitements de texte Wordperfect 5.0 et Xywrite III Plus, et le logiciel intégré Alphaworks. En règle générale, les logiciels doivent répondre à deux conditions : fonctionner avec 512 Ko de mémoire et se contenter de la norme graphique CGA.
En plus des cartes mémoire amovibles, le Poqet est livré avec une mémoire morte de 640 Ko, qui contient non seulement le système d'exploitation MS-DOS 3.3 et le langage GW Basic, mais aussi une série de petits logiciels de bureau remarquables, avec menus déroulants. Un Poqetcalc est une modeste calculette à quatre opérations, Poqetwrite, un traitement de texte assez complet, avec fonction de recherche et remplacement et manipulation de blocs de texte. Poqetschedule est un agenda électronique avec la possibilité de programmer des alarmes et Poqetaddress un carnet d'adresses. Un logiciel de communication, Poqettalk, permet d'interroger un autre ordinateur à travers un modem. Enfin Poqetlink est un logiciel de liaison entre ordinateurs.

Capture d'écran 2015-03-18 17.50.23.png
La carte électronique du Poqet est un véritable chef d'oeuvre d'intégration : toute l'électronique de la machine est ici visible.
L'autre côté du circuit imprimé sert de contact pour le clavier.
Capture d'écran 2015-03-18 17.50.23.png (286.1 Kio) Vu 1604 fois


Un air de Portfolio

Le Poqet peut être relié à un ordinateur de bureau, à travers la sortie série, simplement par l'intermédiaire d'un câble (en option). Il suffit ensuite de charger le logiciel fourni avec ce câble sur l'ordinateur de bureau pour disposer de ses mémoires de masse et pouvoir procéder à tous les transferts de fichiers possibles.
Pour les possesseurs de Macintosh, Traveling Software a annoncé son intention de fournir une version de son logiciel de transfert de fichiers Laplink Mac. Dans ce cas, le Poqet est considéré comme un périphérique de l'ordinateur de bureau.
Par bien des aspects, le Poqet PC ressemble au Portfolio d'Atari. On n'en est pas vraiment surpris lorsqu'on sait que certains concepteurs du Portfolio, qui appartenaient à la société anglaise DIP, se retrouvent maintenant chez Poqet. Mais ces deux machines ne visent pas le même marché. Seul le Poqet est un ordinateur MS-DOS, permettant de faire fonctionner la plupart des logiciels classiques, le système d'exploitation du Portfolio n'étant qu'un émulateur MSDOS. Cela se paie au prix fort. Chez Sivéa, son premier distributeur en France, il coûtera 13 500 Frs HT.
Il sera distribué par la société Sbig, spécialisée dans les applications à base d'ordinateurs autonomes. La liste n'est pas close, divers accords étant actuellement en cours de signature. Sous réserve de certaines améliorations annoncées sur les modèles de série, on est en droit de penser que le Poqet attirera bientôt tous ceux qui veulent, par goût ou par nécessité, être à l'avant garde de la technique.

FUJITSU : UN GÉANT DISCRET DERRIÈRE LE POQET

LE POQET est un micro-ordinateur conçu par une société californienne.
Pourtant un géant japonais se cache derrière. En effet, 38 % du capital de Poqet Computer Corp. est détenu par Fujitsu qui, de tous les grands de l'informatique mondiale, est certainement le plus discret. Dans le palmarès annuel établi par le cabinet Datamation, le classement des grands de l'informatique pour l'année 1988 s'établit comme suit.
Largement en tête, IBM, avec 55 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Sans surprise, le numéro deux est Digital Equipment Corporation, avec 12 milliards de dollars. Les deux sociétés suivantes sont japonaises : Fujitsu, qui frôle les 11 milliards de dollars, est suivi de près par Nec.
Un troisième japonais, Hitachi, se classe sixième. Fort de 100 000 employés, Fujitsu est présent dans tous les domaines de l'informatique. Si on reprend les classements par type de produit, Fujitsu est le second producteur mondial de gros ordinateurs, le sixième dans les composants, le septième en mini-informatique, et le neuvième en télécommunications. En Europe, il est discret, mais pas inactif. Ainsi, certains ordinateurs ICL, Siemens ou Amdahl sont en fait des produits Fujitsu.
Deux usines : l'une à Malaga en Espagne fabrique des imprimantes, l'autre à Dublin produit des composants et des têtes d'impression pour imprimantes.
En France, Fujitsu commercialise sous son nom des imprimantes et des scanners.

Capture d'écran 2015-03-18 18.00.57.png
L'INFORMATIQUE PORTABLE - 33, boulevard des Batignolles, 75008 PARIS.
Capture d'écran 2015-03-18 18.00.57.png (130.2 Kio) Vu 1604 fois


En Résumé :

Année d'introduction : 1989
Processeur : Intel 80C88
Fréquence : 7 Mhz
RAM : 640 KB SRAM (extensible 1 Mo)
ROM : 768 KB
Mémoire flash : 2 Mo
Soft en ROM : MS-DOS 3.3, PoqetLink, and PoqetTools
Ecran : LCD (reflective DSTN) non rétro-éclairé
Affichage : en MDA 80 × 25 charactères, en CGA 640 × 200 pixels
Autonomie : 50/100 heures en idle, 10/20 en pleine charge
Port : 2 PCMCIA Type I (Revision 1.0), 1 RS232 (propriétaire)
Taille : 223 mm × 109 mm × 25 mm
Poid : 0.54 kg

Fiche : http://wda-fr.org/index.php?page=../musee/descri-ordi&page2=The%20Poqet%20PC%20model.%20PQ0184
Modifié en dernier par Casio le 18 mars 2015, 18:06, modifié 3 fois.
Raison : Modif. par Casio : MaJ.

Avatar du membre
Zurmff
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 434
Enregistré le : 14 sept. 2004, 08:09
Collectionneur (-euse) ? : Oui
Contact :

Message non lupar Zurmff » 30 nov. 2007, 18:07

Image
Cliquer pour agrandir
Image
Cliquer pour agrandir
Image
Cliquer pour agrandir
Image
Cliquer pour agrandir
Image
Cliquer pour agrandir
Image
Cliquer pour agrandir
Image
Cliquer pour agrandir
[url=http://web.wda-fr.org/photos/Ordis/HD_-_POQET_THE_POQET_PC/THE_POQET_PC-GAUCHE_OUVERT_HD.jpg]Image
[/url]
Cliquer pour agrandir
Image
Cliquer pour agrandir
Image
Cliquer pour agrandir
Image
Cliquer pour agrandir
Image
Cliquer pour agrandir

Avatar du membre
Casio
Bureau WDA
Bureau WDA
Messages : 3341
Enregistré le : 23 mars 2004, 10:55
Collectionneur (-euse) ? : Oui
Localisation : Paris XVII / FRANCE
Contact :

Re: [COLLECTION WDA] - POQET THE POQET PC model. PQ0184

Message non lupar Casio » 18 mars 2015, 18:04

Article (et tests) de SCIENCE & VIE MICRO n°72, de Mai 1990 (Pages 92 à 94) retranscrit.


Retourner vers « Oldies P.Cs & Oldies systèmes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 1 invité